Manger, ça commence par les yeux ! Pour augmenter vos chances de vendre, il est essentiel de bien présenter vos plats afin de donner envie. Une photo culinaire réussie c’est bien plus qu’une simple image de nourriture. Voici quelques règles de base à respecter pour faire des photos de qualité qui mettront en valeur vos plats.

Privilégiez la lumière naturelle

La règle primaire pour réussir les photos culinaires est de privilégier la lumière naturelle du jour, sans flash, qui risque de donner une lumière trop artificielle et brutale.

Belle photo culinaire d'une salade maison sous la lumière naturelle. Garnie de cacahouètes et autres graines, vinaigrette. Pour l'application Neia, never eat industrial again. Partage de repas équilibrés.

Soignez les détails

Ne comptez pas le temps de préparation de votre prise de vue, soignez la photo dès le début. Vérifiez chaque détail, miette ou éventuelle tâche. Ce n’est que du temps et de l’énergie que vous vous épargnerez en postproduction.

Attention à l’angle

Vous pouvez essayer divers angles pour tester ensuite lequel rend le mieux, il existe cependant un principe simple à suivre : pour photographier des aliments plats, privilégiez la photo prise d’en haut. A l’inverse, pour photographier des aliments avec du volume, préférez un angle de côté.

Choisissez le meilleur moment

Tous les afficionados de photo vous le diront, la lumière du jour est un excellent éclairage, mais c’est le matin qu’elle est la plus douce et la plus simple à travailler. 

Bien sûr, on peut également réussir les photos culinaires dans la lumière de l’après-midi. Mais vous aurez un peu plus de travail pour apprivoiser la lumière et les ombres.

Un arrière-plan esthétique

Pour donner de la profondeur et du contraste il est important de choisir avec soin les assiettes et les arrière-plans. Si vous ne possédez pas de jolies assiettes pour mettre en valeur vos plats, n’hésitez pas à utiliser les bols Neia, leur couleur pastel ne manquera pas de faire ressortir les aliments, en plus sa contenance est standardisée.

Si vous souhaitez contraster avec des fonds de couleur, vous pouvez peindre des cartons épais avec de la peinture acrylique, et créer pour chaque plat le plus beau des décors.

La post-production

Une fois les photos prises, ne négligez pas la retouche. Vous pouvez utilisez votre logiciel préféré, payant ou gratuit (VSCO ou Lightroom sont nos préférés), à vous de choisir ce qu’il vous convient le mieux.

Les points essentiels à vérifier : la luminosité, la saturation, la vibrance, la balance des blancs et les contrastes. 

À vous de trouver le bon équilibre de l’image qui mettra en valeur vos dons culinaires.