Les cookies coeur coulant au chocolat

La recette de cookies vegans moelleuse et gourmande qui chamboulera vos habitudes.

Cookie au coeur coulant et fondant sur fond marbré.

On continue avec nos recettes coups de coeurs tirés de nos comptes et blog favoris. Ici, il s’agit de la recette d’Elodie qui se cache derrière Top Of the Fork et qui a aussi un blog que l’on adore. Ces cookies sont l’arme ultime pour accéder à la gourmandise maximale, en plus ils sont vegans et préparés à partir de bons ingrédients. Nous avons simplifié la recette car ils nous manquaient quelques produits dans nos placards mais le résultat est simplement magique.

Le secret du coeur coulant à souhait ? Il suffit de faire fondre votre chocolat au bain marie et d’y ajouter une consistance crémeuse, du beurre (pour les non-vegan) ou un autre corps gras (dans ce cas, attention car vos cookies seront malgré tout un peu plus lourds).

Allez, plus de temps à perdre, voici la recette pour 5 cookies: 

Tour de cookies au coeur coulant et fondant sur fond blanc.

3 Cookies fondant dans une main avec fond verdoyant.

Délicieux cookies fondants.

Bol Neia avec cookies dedans.

Ingrédients

  • 140g farine paysanne
  • 40g de sucre de coco
  • 40g huile de coco
  • 1 petit càc de café de bicarbonate
  • 40ml d'eau
  • 100g chocolat
  • 2 càs de lait de coco (crème)
  • Sel

Méthode

• Dans un saladier, versez 140g de farine paysanne avec 1/3 càc de bicarbonate de soude et une pointe de sel. Mélangez.

• Dans un autre saladier, versez 40g de sucre de noix de coco (il est très bon pour son indice glycémique), 40g d’huile de coco et mélangez. Ajoutez progressivement 40ml d’eau et mélangez à nouveau.

• Versez la préparation sèche sur la préparation humide et mélangez bien. Couvrez la pâte d’un film alimentaire et laissez au frigo pendant 1h00.

• Pendant ce temps, faites fondre 100g de chocolat au bain marie avec 2 càs de lait de coco, versez le mélange fondu dans une assiette et recouvrez de papier sulfurisé. Mettez au frigo.

• Préchauffez votre four à 180°C degrés

• Coupez votre pâte en 5 parts égales. La pâte de sera froide et friable, malaxez un peu pour la rendre plus souple et aplatissez votre pâte. Ajoutez-y une càc du mélange chocolat + crème et refermez votre cookie, comme un ravioli. Aplatissez-les, vous verrez, il ne s’étale pas vraiment à la cuisson.

• Enfournez pendant 11-12 minutes (à leur sortie, les cookies doivent encore être très mous) et laissez-les refroidir. C’est prêt, profitez !


Curry fenouil safran et lait de coco jaune vu de haut

Curry de fenouil au lait de coco et safran

Curry fenouil, safran, lait de coco jaune

Un curry au lait de coco rapide et délicieux

Il suffit parfois de quelques ingrédients seulement pour réaliser une recette délicieuse. Et ça, notre nutritionniste Anouck Grau, l’a compris! Sa recette de curry de fenouil vous donnera l’impression d’un restaurant sans sortir de la maison. Cette recette à base de lait de coco et de safran, c'est comme une douce caresse qui se mariera très bien avec du riz parfumé au jasmin ou bien du riz complet.

Point nutrition du fenouil

Le fenouil se prépare à toutes les sauces. Son goût anisé relève de nombreuses préparations et pour les plus sceptiques, sachez qu'en cuisant, le fenouil devient beaucoup plus doux. Le fenouil a de multiples intérêts comme:

  • Il aide à soulager et traiter les troubles digestifs (ballonnements et flatulences)
  • Il est un bon détoxifiant, car diurétique
  • Il aiderait aussi à lutter contre les règles douloureuses.

Avec toutes ces propriétés, on dit oui pour le plein de fenouil pendant la saison !

La douceur du safran et du lait de coco se marient hyper bien!
Anouck Grau, Nutritoniste Neia

Curry fenouil safran et lait de coco jaune

Curry fenouil safran et lait de coco jaune vu de haut

Ingrédients


Ingrédients 

2 fenouils 

2 échalotes 

5 cas d'huile d'olive 

1/2 canette de lait de coco 

1/2 canette d'eau 

Une grosse pincée de safran 

Une grosse gousse d'ail

Méthode

  • Coupez vos échalotes en lamelles et déposez-les dans une poêle chauffée avec l'huile.
  • Au bout de 4 minutes, ajoutez le fenouil coupé en lamelle. Cuire pendant une dizaine de minutes en remuant de temps en temps.
  • Versez le lait de coco et l'eau, la gousse d'ail coupé finement puis le safran. Continuez la cuisson jusqu'à ce que le jus ait réduit. Cela prendra une quinzaine de minutes. Rectifier l'assaisonnement avec du sel et du poivre.


Salade de tomates, lentilles, champignons et pousses vertes.

7 astuces pour réussir sa vinaigrette à tous les coups

Le grand classique: la vinaigrette! Elle est votre alliée pour une salade réussie. Sauf qu’une sauce à salade du tonnerre, c’est pas toujours évident à réaliser.  On a tous connu la vinaigrette qui fait piquer les yeux parce qu’on a versé la moitié de la bouteille de vinaigre. Celle qui tranche, ou encore, celle de l’apprenti chimiste avec  plein d’ingrédients au résultat chaotique. 

Avec toutes ces expériences, vous vous êtes résigné au combo huile d’olive + vinaigre balsamique. Vous avez maintenant l’impression que vos salades ont toujours le même goût.

Pourtant, il suffit de quelques astuces clés pour devenir un AS de la salade. La  nutritionniste de Neia, Anouck Grau, vous donne ses meilleurs tuyaux. A vos huiles, et vos vinaigres!

Différentes vinaigrettes de couleurs variés.

Les astuces imparables pour réussir sa vinaigrette

Salade de tomate et oignons rouges avec pain et huile d'olive.

1- La règle d'or

Pour toujours réussir sa vinaigrette, il faut respecter le ratio huile : vinaigre. 

Une 1 cuillère à soupe d’acide = 4 cuillère à soupe d’huile

2- Suivez un ordre

Pour éviter que votre vinaigrette tranche, réaliser toujours votre vinaigrette dans l’ordre suivant:

  1. Moutarde
  2. Vinaigre ou base acide
  3. Mélanger vigoureusement en versant l’huile en cascade et montez votre vinaigrette pour éviter qu’elle ne tranche.

3- Reprendre sa vinaigrette

C’est très facile de reprendre sa sauce si le mélange tranche (c'est- à-dire si l’huile ne se mélange pas correctement) : Utilisez un mixeur plongeant.

Comment faire lorsqu’on l’a mise au frigo?

Procédez de même : Mélangez-la vigoureusement une nouvelle fois ou bien redonnez-lui un coup de mixer plongeant.

4- N’en faites pas trop

Trop de mélange, tue le mélange! Évitez d’ajouter trop d'ingrédients différents à vos vinaigrettes. Maximum 5 ingrédients sont largement suffisants.

5- Une vinaigrette crémeuse

Il y a deux astuces pour obtenir une vinaigrette épaisse de folie:

  • Ajoutez du beurre d'oléagineux (1 càc suffit)
  • Montez-là au mixer plongeant:  effet « mayonnaise » garanti

6- Soyez créatifs

Variez vos vinaigres, vos huiles ou ajoutez des beurres d’oléagineux. Ces derniers s’utilisent en complément ou en remplacement de la moutarde et apportent une consistance épaisse aux sauces. Voici quelques exemple d'ingrédients à utiliser pour varier les goûts et les couleurs de vos vinaigrettes! 

Les beurres d'oléagineux 

  • Amande
  • Cacahuète
  • Sésame (Tahini)
  • Graine de courge

Les huiles

  • Olive
  • Colza 
  • Noisette
  • Avocat
  • Sésame
  • Noix

Les vinaigres et plus:

  • Balsamic blanc
  • Échalote
  • Vinaigre de vin
  • Vinaigre de cidre (le meilleur d’un point de vue nutritif)
  • Framboise
  • Citron
  • Orange

7- Rien ne se perd: rallongez vos sauces

Une vinaigrette se conserve des semaines au frigo, évitez de jeter vos fonds de sauce et rallongez-les avec davantage de vinaigrette. Pas de perte !

Salade de feta avec sauce rose.

Une recette de vinaigrette facile et délicieuse

Enfin, voici une recette à base de pâtes de sésame qui agrémentera parfaitement vos salade de riz, quinoa, lentilles et même vos salades vertes!

J'adore le tahini. Il apporte vraiment un côté crémeux et acidulé aux vinaigrette. Je l'utilise dans beaucoup de recettes!
Tosca Olivi. Neia Chef et Community Manager pour Neia.

Bol tofu avec sauce tahini.

Ingrédients

  • 50g huile d’olive extra vierge
  • 65g de tahini (beurre de sésame)
  • 2 à 3 cas de jus de citron
  • 2 càc moutarde de dijon
  • 2 càc miel
  • ½ càc gros sel
  • 2 càc d’eau froide, ajoutez plus si besoin

Méthode

  1. Commencez par mélanger tous les ingrédients sauf l’huile d’olive et l’eau.
  2. Puis ajoutez l’huile et l’eau et mélanger vigoureusement. Soit avec un fouet, soit avec un mixeur plongeant.
  3. Goûtez, puis ajoutez du jus de citron au goût  ou de l’eau si la vinaigrette est trop épaisse. Servez avec votre salade favorite!
  4. Cette recette se conserve bien dans le réfrigérateur pendant une semaine. Elle deviendra peut-être un peu plus épaisse. Vous pouvez la rendre plus liquide en rajoutant un peu d’eau.


Graines germées sur compresse

Les graines germées à la maison : si simples et délicieuses

Graines germées sur compresse

Les graines germées sont de jeunes pousses aussi intrigantes que délicieuses. Egalement connues sous le nom de germinations, elles ne sont rien d’autre que de petites graines en pleine croissance. Mais saviez-vous qu’elles sont de véritables bombes nutritives? Et nul besoin de germoir sophistiqué ou de graines achetées spécialement pour l’occasion. Laissez-nous vous montrer à quel point il est facile de préparer ce superaliment chez vous. 


Les graines germées ou l’alimentation vivante 

Les graines germées font partie des aliments dits « vivants », autrement dit des produits naturels bruts, frais, non cuits et non transformés.

Etant en pleine croissance, ces graines sont la base qualitative idéale de notre alimentation et fonctionnent comme une usine de nutriments et de prédigestion. Leur teneur en vitamines et minéraux est décuplée et les glucides, les lipides et les protéines sont transformés en nutriments directement assimilables par l’organisme. Leur teneur en vitamine C augmenterait de 600%, la B6 de 500%, la B5 de 200%, la B2 de 1300%, la biotine de 50% et l’acide folique de 600%.

Ces petites graines sont alors aussi digeste que détoxifiantes, minéralisantes et revitalisantes. Si vous avez la une digestion fragile, les graines germées sont une alternative parfaite pour reprendre une alimentation saine et réhabiliter votre flore intestinale.

Silence, ça pousse!

En plus des bénéfices nutritionnels, germer ses propres graines présente de nombreux avantages. La germination permet d’observer jour après jour le développement d’une graine. C’est une belle manière de se sensibiliser à la magie de la nature. C’est aussi une belle leçon de patience, qui développe la conscience écologique et le sens de la responsabilité vis-à-vis des aliments que nous mangeons tous les jours. En voyant ses graines germer, nous réalisons à quel point il est important de respecter et de ne pas gaspiller les aliments qui ont pris tant de temps et d’énergie à pousser.

Comment les utiliser ?

Vous pouvez les ajoutez telles quelles à vos plats préférés : salades, sandwichs, omelettes, soupes d’hiver, pâtes ou en accompagnement de plats chauds. Elles y ajoutent un goût frais et parfois légèrement acidulé. Le goût dépend de la pousse, il vous faudra donc tester différents germes afin de savoir lesquels vous plaisent le plus. Chez Neia, on adore le goût de noisettes fraîches des pousses de blé et la saveur rafraîchissante des pousses d’oignons.

"J'adore les pousses d'oignons, elles sont fluos et ont un petit goût d'oignon délicieux"
Janice, Digital Marketing Manager chez Neia

Sandwich aux jeunes pousses

Les 3 astuces pour germer ses graines

1 - Quelles graines peut-on utiliser ?

Il n’est pas nécessaire d’acheter des « graines à germination » dans le commerce. Cependant, même si toutes les graines fonctionnent, il est impératif que celles-ci soient biologiques sans quoi vous ingériez les pesticides présents à leur surface.

Sachez qu’il est possible de faire germer toutes les graines à l’exception des graines de tomates, d’aubergine et de rhubarbe qui contiennent des éléments toxiques à leur germes. La liste suivantes vous donnera déjà une idée de tout le choix qui s’offre à vous.

• Les légumineuses : haricots (sauf les verts), alfalfa (ou luzerne), fenugrec, haricot mungo, lentille, petit pois ou pois chiche.

• Les céréales : avoine, blé, maïs, millet, orge (non mondée), sarrasin, seigle, quinoa, riz ou épeautre.

• Les oléagineux : sésame, tournesol, amandes, noisettes ou graines de lin (qui sont en réalité des mucilagineux).•

• Les légumes : carotte, céleri branche, céleri rave, fenouil, oignon, poireau, brocoli, choux, épinard, navet, moutarde, radis, cresson ou roquette. 

2 - Comment bien activer le processus de germination ?

Comme la nature est bien faite, les graines peuvent se mettre en veille des années si elles doivent protéger leur potentiel de pousse : c'est ce que l'on appelle la « dormance ». Celle-ci est programmée pour l’hiver, une saison pendant laquelle les graines n’auraient aucune chance de survie. Certaines variétés de graines (oignon, fenouil et tournesol) peuvent persister à dormir même après cette période. Dans ce cas, placez vos graines pendant 24 heures au frigo pour qu’elles se réveillent par la suite, pensant que c’est le printemps !

3 - Le trempage

Le trempage est la première étape dans le processus de germination. Il est important de tremper vos graines avant de les laisser se développer. Veillez à respecter les temps de trempage suivant : 

  • 1 à 5 heures pour les petites graines (lin, cresson, luzerne, sésame)
  • 8 à 12 heures (une nuit) pour les autres.

Attention: ne laissez pas tremper plus au risque que la germination ne fonctionne pas.

Le cas spécial des oléagineux

Le germe n’apparaîtra pas ou alors si oui, il sera très petit. La pousse d'un amandier ou d'un noisetier est plus lent. Après une nuit de trempage, le processus de pré germination rendra quand même tous les sels minéraux (dont le calcium) plus facilement assimilables par l'organisme. 

Le temps de pousse

Le temps de pousse dépend de la graine. Certaines sont consommables après 3 jours de pousses, d’autres sont meilleures au bout de 5 ou 6 jours. Elles peuvent être consommées dès l’apparition du germe ou vous pouvez attendre jusqu'à 10 jours pour en faire de jeunes pousses.

Graines germées vertes

Les étapes de réalisation de graines germées

Les graines germées ont l'avantage d'être petites et leur culture prennent donc peu de place. Il est possible de les faire pousser dans un coin de cuisine lumineux pour les avoir toujours à portée de main.

Les ingrédients et outils

  • Des graines de votre choix
  • Un bocal en verre sans couvercle
  • Une compresse
  • Un élastique

Les principes de base

  1. Eau : Choisissez une eau de qualité, filtrée pour le trempage et les rinçages. pour améliorer le goût et la qualité nutritive des graines.
  2. Air : Laissez passer l’oxygène, ne fermez pas hermétiquement votre bocal.
  3. Chaleur : Les graines poussent plus rapidement quand la température est élevée. Mais attention aux forts coups de chaleur, en cas de canicule ou températures particulièrement élevées, on laisse ses graines dans un endroit plus frais et loin d’une source de chaleur. En hiver, évitez de les mettre près d’un radiateur.
  4. Lumière indirecte : N’exposez pas votre bocal à la lumière directe, autrement la chlorophylle se développera et altérera le goût, cependant certaines personnes l’apprécient, à vous de tester.

Les étapes à suivre

1. Faites tremper 1 à 2 cuillères à soupe de graines de votre choix dans le bocal en les recouvrant d'eau, idéalement avec une eau de source peu minéralisée. Fermez le bocal avec la compresse en le fixant avec un élastique. Laissez tremper le temps nécessaire selon vos graines.

2. Retournez le bocal pour vider l'eau. Ensuite, placez le bocal sous le robinet en laissant couler l’eau à travers la compresse, tout en le secouant pour que les graines soient bien rincées. Retournez à nouveau le bocal et posez-le sur un support. Les égouttoirs à vaisselle constituent un bon support, par exemple. Faites toujours en sorte que l'eau s’égoutte totalement quand vous tournez le bocal. Les graines doivent rester humides et non mouillées.

3- Continuez ce procédé jusqu'à ce que les graines aient atteint la taille désirée en les rinçant 1 à 2 fois par jour. Rincez les 2 fois par jour en été quand la température est supérieure à 22°C. 

Dégustez avec vos plats favoris !