Sac filet avec légumes

Lorsqu’on parle de déchets et de pollution, on pense le plus souvent aux emballages plastiques qui se retrouves dans nos océans ou aux moteurs de voiture qui tournent en continue, rendant notre air un peu moins respirable.


Pourtant, le gaspillage alimentaire une immense source de pollution pour l’environnement. Selon une étude de l’EPFZ,  les denrées alimentaires jetées alors qu’elles sont comestibles sont responsable pour  25% de l’impact environnemental dû au domaine de l’alimentation. Rien qu’en Suisse, 190 kilos d’aliments sont gaspillés par personne chaque année. Sur les 2,6 millions de tonnes de déchets alimentaires produits chaque année, 1,7 million pourraient être encore consommés.

En jetant une livre de pain, on jette également les cinq baignoires d’eau utilisées pour sa production.

Fédération Romande des Consommateurs, FRC

Pourquoi s’engager pour réduire le gaspillage alimentaire ?

Pendant qu’on se concentre sur l’impact des transports, le gaspillage alimentaire est le troisième plus gros émetteur de CO2 dans le monde et 52% de l’impact environnemental dû aux pertes alimentaires évitables, aussi connu sous le terme Food Waste, sont causés par les ménages et le secteur de la restauration. 

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez faire changer les choses! Depuis votre cuisine, adoptez quelques habitudes simple pour inverser cette tendance et même économiser un peu.


Les meilleures astuces pour limiter ses déchets alimentaires

Marché de légumes

Les courses

  • Regardez ce que vous avez déjà dans votre frigo avant d’aller faire des courses
  • Faites une liste des ingrédients nécessaire ainsi que leur quantité
  • Essayez de planifier vos repas pour la semaine pour éviter d’acheter plus que ce que vous auriez besoin
  • Si vous avez faim, mangez un en-cas avant de faire les courses. Cela vous évitera de faire des achats compulsifs venant de votre estomac
  • Concertez vous avec votre famille, conjoint ou colocataire avant d’acheter des produits en double
  • Faites vos courses deux fois par semaine plutôt qu’une
  • Privilégiez les portions petites et non emballées
  • Ne cédez pas aux actions «2 pour 1»

Le stockage

  • Mettez en avant les produits dont la date de péremption est la plus proche
  • Placez vos restes de manière à les rendre visibles et que vous puissiez vous rappelez de les utiliser
  • Congelez vos aliments avant qu’il ne soit trop tard
  • Stocker les fruit doux (banane, avocat…) séparément des fruits acide (citron, pomme, mandarine…) car ces dernières activent le processus de maturation des autres fruits
  • Cuisez la viande qui se périme afin de prolonger sa durée de conservation de 2-3 jours, ou placez la au congélateur si vous savez que vous ne la consommez pas dans les jours qui suivent
  • Nettoyez régulièrement votre frigo pour vous assurez que vos aliments perdure, sans contaminations
Bocaux avec petits déjeuner

La consommation

  • Soyez créatifs en cuisine: gardez les fanes  pour en faire des jus, les queues pour les soupes. Transformez les épluchures en chips. Récupérez les peaux d’agrumes bio pour aromatiser vos eaux ou bien faites-en des zestes que vous congelez.
  • Se fier à ses sens pour observer si un produit est toujours consommable après la date. Sentez-le.
  • Récupérez une salade flétrie en la plaçant une heure dans de l’eau froide.
  • Redonner du croquant à des biscuits ramollis en les passant au four.
  • Récupérez du pain sec en le coupant en tranche, humidifiez-le avec un peu d’eau puis placez le au four: vous aurez un pain fraîchement toasté!  
  • Faites des confitures avec les fruits fatigués.
  • Utilisez les vieux fruits et légumes pour en faire des soupes ou des compotes.

Les petits plus: d’autres petites actions pour éviter le gaspillage et les déchets en cuisine

  • Tant que possible, faites vos achats en vrac
  • Utilisez des sacs et emballages réutilisables
  • Compostez vos déchets
  • Recyclez vos bocaux à confiture pour en faire des récipients de garde
  • N’hésitez pas à parfois équiper votre cuisine dans les brocantes, mais attention aux casseroles : Hormis les casseroles en cuivre ou en fonte qui sont un gage de qualité et qui supportent les années, ne prenez jamais des casseroles à revêtement déjà utilisé ou rayé car elles peuvent être toxiques
  • Recyclez vos bocaux à confiture pour en faire des récipients de garde
  • Recyclez vos habits et faites-en des torchons pour le ménage
  • Cuisinez des légumineuses sèches, c’est bien plus rentable